Dans l'œil du gabian

Dans l'œil du gabian

Editions Krakoen - Polar - Février 2012

4eme-oeilgabian-4.jpg

 

couv-gabian-2.jpg




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'idée du roman, a germé au Grau-du-Roi, où Yo et Fabien m'accueillent souvent…

Les premiers chapitres y ont été écrits… et voici ce que la lecture du livre inspire à Yo, ma si sympathique hôtesse…

Texte de Yo à lire ici

  Chroniques et critiques :

Une interview de Michel Seyrat à Nice TV - A regarder ICI

Bruno Provost sur son blog passion-polar - A lire ICI

Un petit extrait :

Des personnages pour le moins pittoresques, et ce gabian borgne qui impose sa présence. Oiseau de mauvais augure, vorace animal prêt à se jeter sur plus faible que lui pour le mettre en pièce, à sauter sur la moindre occasion pour se repaître. Et cet œil, unique, froid, qui observe. Un œil comme un regard tourné vers les hommes et qui  renvoie à leur propre barbarie.

 Paul Maugendre sur son blog : leslecturesdelonclepaul - A lire  ICI

En voici un extrait :

"Humour noir au sommaire de cette histoire qui se déroule près du Grau du Roi, en Camargue, et qui met en scène des personnages hauts en couleurs, au bagout de perroquets railleurs, au ramage volubile mais au plumage inintéressant, et nous invite à regarder d’un œil vif et amusé les gesticulations de personnages confrontés à deux idéologies animalières. Une tragicomédie qui accumule événements burlesques, saugrenus, sentiments divers, vengeances et repentirs, regrets et souvenirs sans fleurs ni couronnes. Une autre façon de découvrir la région sans passer par la case guide touristique. Un regard tendre, porté sur les petites dérives de la société par le petit bout de la lorgnette afin d’avoir une vue d’ensemble."

 

 J.M. Laherrère sur Actu du noir. A lire ICI

Un extrait :

"Ingrédients : Verve, humour, rythme, imagination loufoque, Jessica de Roger Rabbit. Pimenter d’une bonne dose d’indignation. Ajoutez une belle rasade humanité et beaucoup de tendresse pour des personnages tous plus ou moins dépassés par les événements. Secouez très fort, servez frais. A partager avec les copains …"

 Clarke Quinte sur BLABLA, le magazine littéraire et cinématographique diffusé sur Radio Clapas 93.5 FM à Montpellier, les lundi mardi jeudi et vendredi à 8h15 et 12h15.

A lire ICI

 Un extrait : "On aurait tort de penser que la tonalité du récit et la légèreté apparente de celui-ci lui enlèvent toute cohérence, toute profondeur. La comédie, est-il encore besoin de le prouver, fait partie de ces ressorts à même de révéler les multiples facettes de l'humanité, des plus cruelles aux plus futiles, des plus émouvantes aux plus déstabilisantes. Françoise Laurent s'inscrit dans cette optique. Ses personnages sont entiers, mais révèlent aussi des failles insoupçonnées au regard de l'Histoire et de leur(s) histoire(s). Celles-ci, imbriquées les unes aux autres, portées par les mensonges, les trahisons, mais aussi par le regard tronqué de nos semblables ainsi que par le jugement qui en découle, démontrent combien nos existences peuvent s'avérer tumultueuses, au point d'amener aux actes les plus absurdes ou les plus tragiques."

Pierre Faverolle dans Salon du polar - "Un bon polar très drôle !" et sa chronique à lire ici

Un extrait : "C’est une sacrée bande de joyeux personnages, décrits soit avec tendresse, soit avec amour, soit avec méchanceté, par notre Gégé national. Ses remarques sont toujours acerbes, bien trouvées, et le mérite de Françoise Laurent, c’est d’avoir tenu le rythme d’un bout à l’autre du livre. Le compliment que je ferai, c’est que Gégé mérite de monter sur le podium aux cotés de Mémé Cornemuse (l’héroïne de Nadine Monfils)."

Un grand merci à Pierre pour ce compliment !


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×